Introduction

a)Onmyo-za, culture et internationalité

Onmyo-za (陰陽座)est un groupe de rock appartenant au large genre du heavy metal. Doté de membres à forte personnalité, il joue un rôle culte sur la scène du heavy metal japonais depuis une dizaine d’années. Sa spécialité est l’utilisation de références culturelles plus ou moins classiques dans ses chansons et sa communication. Adepte de nombreux supports différents et toujours à l’affût d’un thème au bagage déjà conséquent, il se distingue par une originalité qui semble attirer un important public au Japon, et fortement intriguer son équivalent occidental.

Le groupe se veut suffisamment ouvert sur le monde pour s’être choisi une écriture en romajii1. Aussi, afin de respecter celle-ci et contrairement à l’usage, j’utiliserai le terme tel quel : Onmyo-za, qui peut signifier de façon générale « rassemblement du Yin et du Yang ».

Si les paroles issues des livrets des CD se trouvent facilement sur internet, il est difficile d’en trouver des traductions. La raison est simple : avec une utilisation du japonais classique et sans connaissance des références, certaines chansons sont incompréhensibles même par des Japonais. C’est justement ce point qui m’intéresse.

Qu’est-ce qui génère, chez ce groupe qui ne compose presque que des chansons à référence, une telle fascination ?Est-ce, comme cela semble être le cas en Europe, une sorte de passion pour les récits épiques, un intérêt, aujourd’hui désuet, pour des époques révolues ?

Cet intérêt n’est le cas que de peu de gens. Même les personnes étudiant les cultures asiatiques sont réticentes vis-à-vis des choses qui sont du passé. La situation semble être la même au Japon. De ce fait, il est assez incroyable qu’une minorité s’y attache malgré tout et, à travers des éléments actuels, parvienne à faire perdurer une forme de culture.

Ce sont ces éléments, ces croisements entre classique et moderne, cet engouement resté « underground » qui génèrent mon intérêt pour le groupe. Comment ce patrimoine classique est-il utilisé par un groupe si moderne ?

La traduction que je me propose de faire présentement dépendra en partie, grâce à la réflexion associée, de cette question.

C’est également parce que le genre est très développé en Europe que je trouve intéressant de traduire ces paroles, considérant que les faire comprendre donnera aux chansons une dimension nouvelle qui pourrait permettre une plus grande diffusion en Occident…

b)Problématique

Comment adapter une traduction comprenant des références culturelles spécifiques à un support audio et vidéo visant un public actuel non initié ?

c)Procédure

Dans un premier temps, je compte présenter le groupe en plusieurs étapes. D’abord, un historique s’impose, accompagné de quelques explications sur les choix du groupe concernant leurs représentations. En m’aidant du point précédent, j’expliquerai plus longuement dans quelle mesure ce groupe est digne d’intérêt et pourquoi il est constructif de traduire les paroles de ses chansons. Enfin, pour parachever l’étude du groupe, je montrerai le succès qui le caractérise, expliquerai en quoi le traduire peut intéresser un public occidental spécifique et même toucher bien d’autres publics que ceux du heavy metal.

Par la suite, je compte expliquer les deux chansons que j’ai sélectionnées. La langue utilisée est-elle correcte ? A-t-on fait des modifications ou adaptations pour rendre le tout accessible au public ? Quel est le bagage culturel nécessaire à la composition et à la compréhension de la chanson ? A-t-on modifié les références en prenant des libertés ou a-t-on créé un univers qui peut s’inscrire en toute logique dans le cycle propre aux fictions évoquées ? Comment le public peut-il accueillir ces chansons ?

Enfin, j’expliquerai les techniques de traduction à ma disposition avec une démarche critique. Je présenterai mes choix et je les appliquerai à la traduction des deux chansons. Lors de la présentation de ces deux traductions, je préciserai certains éléments qui me tiennent à cœur du point de vue du traducteur, ainsi que du public ciblé, grâce à un commentaire.

J’effectuerai la même démarche dans le but de sous-titrer le clip associé à l’une des deux chansons. Traduire à l’écrit et traduire pour l’écran sont deux activités fort différentes. J’exposerai donc mes choix pour remédier aux problèmes en question, et je présenterai le texte ainsi modifié, puis commenté.

d)Mise en œuvre du projet

Le choix de mon sujet s’est fait rapidement, tandis que je découvrais les chansons de ce groupe et réfléchissais à la façon dont j’allais pouvoir relier mon intérêt pour la culture japonaise à mon projet professionnel. Traduire ces chansons permettait de fusionner les thèmes et d’effectuer une réflexion sur un sujet original.

Je n’ai laissé de côté aucune source potentielle pour arriver à mes fins : livres, mémoires, supports audio et vidéo, rapports d’interview, blogs, forums, etc. De par la variété des supports étudiés, la base de données colossale que représente l’Internet, à utiliser avec intelligence, est incontournable. Les ouvrages papier, eux, touchent davantage à la précision et constituent une source moins controversée.

Dans un premier temps, je me suis donc consacrée à l’étude des références utilisées et ai souhaité traduire en me basant sur les influences musicales du groupe (ouvrages sur la musique japonaise, etc). Cependant, en plus d’une analyse fort dense concernant le contenu des chansons, il était également indispensable d’évoquer l’accueil que l’Occident pouvait réserver à un tel groupe. Grâce à un commentaire sur la scène du heavy metal, en filigrane duquel sera justifié le succès du groupe, je dois pouvoir montrer l’intérêt de traduire ces paroles.

L’importance de la tâche m’a poussée, dans un premier temps, à ne choisir que deux chansons contre les trois sélectionnées de prime abord. La deuxième chanson, plus courte et basée sur une source unique, servira d’ailleurs de contrepoint à l’ampleur de la précédente. Puis, lors de la rédaction, je me suis aperçue avec regret que l’étude de la musique serait trop complexe pour un mémoire déjà très riche. J’ai donc décidé de conserver les connaissances acquises pour ma traduction, sans les développer. Un projet plus ample pourrait en revanche impliquer des bases en musicologie, qui influenceraient grandement une telle traduction.

1Transcription en caractères latins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>